Doubler au primaire

De la 1ere à la 6e année.
Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 130
Enregistré le : 31 mai 2010, 14:36
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Doubler au primaire

Message par cgelinas »

À votre avis, est-il utile de faire doubler une année à un enfant du primaire?

Ne devrions-nous pas investir davantage en éducation spécialisée pour s'assurer que tous les enfants réussissent chacune de leurs années?
Claude Gélinas, Éditeur
educationquebec.com

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Charlemagne
Messages : 3
Enregistré le : 05 juin 2010, 14:26

Re: Doubler au primaire

Message par Charlemagne »

Je pense qu'il faut arrêter de toujours accuser l'école lorsque ça marche pas bien. Dans la plupart des cas, ce sont des problèmes familiaux qui sont à la souche des échecs scolaires.

Laurie
Messages : 1
Enregistré le : 06 décembre 2010, 13:22

Re: Doubler au primaire

Message par Laurie »

Je crois qu'il est parfois nécessaire de faire doubler des élèves au primaire. Cela permet à certains de rattraper le retard qu'ils auraient trainé durant toute leur scolarité et qui est un facteur du décrochage scolaire. L'idéal serait évidemment de rattraper le retard en classe en apportant un soutien particulier à l'élève. Cependant, ce n'est pas toujours suffisant. À ce moment, faire doubler un élève peut être la chance qu'il a besoin pour réussir à l'école.

carine
Messages : 1
Enregistré le : 29 novembre 2011, 14:38

Re: Doubler au primaire

Message par carine »

Je suis partagée. Je pense que le rythme d’apprentissage des élèves est différent. Certains ont effectivement besoin de plus de temps pour réussir à atteindre les objectifs et si on ne les fait pas redoubler, ils peuvent traîner un retard toute leur scolarité. Par contre, je suis consciente de l’effet du redoublement sur l’estime de soi de l’enfant et cela peut causer des dommages importants qui dureront toute la vie. Je pense qu’une excellente façon de contourner le problème est les classes à niveaux multiples. De cette façon l’élève à deux ou trois ans pour atteindre les objectifs et on peut lui faire reprendre des parties de programme sans qu’il vive un sentiment d’échec.

Répondre