Et si les étudiants en grève avaient raison...

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 130
Enregistré le : 31 mai 2010, 14:36
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Et si les étudiants en grève avaient raison...

Message par cgelinas »

C'est vrai qu'étudier au Québec coûte moins cher que dans les autres provinces mais nous n'avons jamais fait les choses comme les autres, ici alors pourquoi essayer de répliquer un modèle qui, ailleurs, constitue un frein à l'accessibilité aux études supérieures?

Au Québec, les étudiants universitaires paient environ 14% de leurs frais et le reste est assumé par les contribuables.

Au lieu de BAISSER les charges que doivent assumer les universités afin d'alléger le fardeau à la fois des étudiants et des contribuables, le gouvernement Charest a préféré décréter, unilatéralement et sans négociation, une hausse considérable des frais que doivent assumer les étudiants et ce, sur une période de 5 ans.

Cette approche de couillon (je pèse mes mots) met 100% du fardeau sur le dos des élèves.

0% sur le dos des recteurs universitaires qui gagnent des demi-millions de dollars par année à faire... pas grand'chose.

0% sur le dos des professeurs d'université qui gagnent trop souvent bien au-delà de 100,000$ par année sans se présenter à l'ensemble de leurs cours, trop "occupés" qu'ils sont à faire autre chose qu'enseigner. Heureusement, des chargés de cours leurs mangent dans la main et ils peuvent se décharger de leurs responsabilités liées à l'enseignement... la belle affaire!

0% sur le dos de la lourde bureaucratie universitaire qui ne cherche pas à s'améliorer, question de pouvoir conserver les emplois syndiqués aussi longtemps que possible... un autre racket que l'administration tente de camoufler!

0% sur le dos des contribuables qui, eux, auraient pu rejoindre les mouvements étudiants pour réclamer des universités qu'elles fassent le ménage dans leurs habitudes de gestion afin d'alléger le fardeau de tout le monde.

En fait, c'était plus simple de tout mettre sur le dos des étudiants et lorsqu'ils se sont choqués d'être les seuls à faire un effort, le gouvernement Charest a lâché ses chiens contre les manifestants! Beau message de solidarité sociale.

Ce sont les citoyens qui paient le plus gros de la note des étudiants et c'est eux qui devraient être en FURIE contre les universités qui continuent à gérer leur "business" comme s'ils étaient des monarques, tout ça avec la bénédiction du gouvernement Charest.

Tellement pathétique...
Claude Gélinas, Éditeur
educationquebec.com

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Répondre