Pourquoi s'opposer à une hausse des frais de scolarité?

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 130
Enregistré le : 31 mai 2010, 14:36
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Pourquoi s'opposer à une hausse des frais de scolarité?

Message par cgelinas »

Le site web DroitsdeScolarite.ca tente de répondre à cette importante question... et y réussit bien!

En parcourant le site web, il devient clair que les frais actuels sont assez élevés et qu'une hausse deviendrait contre-productive.

Il y a un GROS ménage à faire dans l'administration de nos universités. À vue de nez, notre administration universitaire est environ 10% trop coûteuse et tant qu'à s'attaquer au monstre bureaucratique qui se cache dans les corridors de nos institutions de "haut savoir", pourquoi ne pas viser 20% ou même 25% de réduction dans les frais? Ce serait logique de vouloir se dépasser, au plan administratif puisque c'est ce qui est demandé des élèves!

Qui plus est, les banques doivent être écartées de l'équation académique. Elles n'amènent RIEN de bon et ne font que s'enrichir sur le dos des étudiants les plus pauvres. C'est une honte la manière dont l'argent des étudiants se voit alourdie des intérêts des banques alors même que le programme des "prêts" (et des bourses qui n'existent à peu près plus) est censé diminuer la détresse monétaire des étudiants qui n'arrivent pas à joindre les deux bouts.

Enfin bref, au plan académique comme à tous les autres niveaux de notre société, les banquiers jouent le rôle de prédateurs financiers et sèment la misère, la souffrance et même la mort.

Les banques doivent donc être complètement évacuées, pour toujours.

Et nos enfants, ces enfants que nous aimons et pour lesquels nous pressentons de grandes choses doivent avoir autant d'attention et de chance de réussir leur parcours académique, qu'ils choisissent l'université ou un autre chemin, comme la formation professionnelle où il arrive que les programmes coûtent bien plus cher qu'à l'université.

La hausse des frais est un concept défendu par les Libéraux de Jean Charest et c'est insulte ajoutée à l'injure de l'immense dette qui est lâchement léguée à nos enfants. Le moins que l'on puisse faire, c'est de les équiper correctement, au plan académique, pour qu'ils arrivent à gagner leur vie, après l'école.

Moins de bureaucratie, moins de banquiers et moins d'égoïsme feront un bien fou à nos finances collectives et aux finances de nos enfants qui aspirent à bien gagner leur vie et participer à l'effort collectif de paiement de nos dettes, au cours des siècles à venir...
Claude Gélinas, Éditeur
educationquebec.com

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix...

Répondre